Lotus, 2017

22 août 2017

« C’est une révolution. »

Il y a trois ans, Lotus Maskin & Transport a acheté une machine d’occasion équipée d’OilQuick. C’était la première fois que l’entreprise utilisait l’attache rapide. Aujourd’hui, ils ne peuvent plus songer à revenir aux porte-outils classiques.

« Quand nous avons vu combien nous pouvions économiser sur les coûts, nous avons décidé de passer progressivement à OilQuick sur toutes les machines. Cela fait maintenant plus de deux ans que nous les utilisons et cela fonctionne beaucoup mieux à tous les égards », explique Sonny Källgren, en charge des démolitions chez Lotus Maskin & Transport.

Nous rencontrons Sonny et son équipe lors d’une mission de démolition pour NCC à Uppsala. Quatre machines sont en train de raser un immeuble de bureaux. On demande à Peter Skoglund, un des opérateurs, s’il aimerait revenir à l’époque avant l’arrivée d’OilQuick. Sa réaction est instantanée :

« Ce serait comme retourner au Moyen-Âge ! Ça prenait trop de temps, et en plus on avait les mains pleines de graisse avec les changements de flexibles. Avec OilQuick, vous économisez beaucoup de temps, de matériel et tout le reste. Et en plus, fini les mains graisseuses. C’est comme une révolution », dit-il.

À l’intérieur de la cabine, Peter explique comment on change d’outil avec OilQuick. La rapidité et la simplicité avec lesquelles se déroule la manœuvre est impressionnant.  

« Il suffit d’appuyer sur le bouton ici et l’autre là-bas. On rétracte ensuite l’outil avant de le désaccoupler et d’accoupler le suivant. Voilà, terminé. Cela prend dix secondes. C’est formidable. Auparavant, cela demandait dix minutes », dit-il.

Avant, lorsque Peter utilisait un porte-outil standard, il ne changeait pas souvent d’outil, tant il était laborieux de sortir de la cabine, de détacher les tuyaux flexibles, etc. 

« Avant, on descendait rarement pour changer d’outil On préférait travailler tout le temps avec un seul outil et il arrivait qu’il se casse.

Étant donné que l’opérateur n’a pas à monter et descendre de la machine pour changer d’outils, cela réduit également le risque d’accident du travail.

« C’est plutôt agréable d’éviter toutes ces montées et descentes. À la longue, cela use les genoux, constate Peter.

« Et puis, OilQuick est également avantageux du point de vue de l’environnement », ajoute Sonny. Lors de changement d’outil avec des flexibles, il y a toujours un risque de déversement d’huile. Or, avec OilQuick, le raccord est fermé, ce qui évite toute perte d’huile.