SCA Logistics

06 février 2018

Les changements d’outil sont instantanés.

Au terminal logistique SCA de Sundsvall, de grandes quantités de marchandises venant des usines du groupe sont chargées et déchargées. Le travail se déroule 24 heures sur 24. Les activités varient beaucoup et les caristes doivent pouvoir rapidement changer d’outils.

« OilQuick a révolutionné notre quotidien. Maintenant, les conducteurs de machine peuvent changer d’outil sans même quitter la cabine. Dans le passé, vous deviez vous rendre à l’atelier et faire appel à un mécanicien pour changer d’outil », déclare Anders Jungdalen, superviseur au terminal SCA Logistics à Sundsvall.

Nous sommes dans l’un des entrepôts du terminal et ça fourmille d’activités. Quelques chariots élévateurs déchargent de la pâte à papier depuis un camion qui vient d’arriver. Anders nous dit que les outils utilisés sont presque exclusivement des porte-rouleaux pour pâtes et papiers. Lorsque nous demandons comment OilQuick permet concrètement de rationaliser leurs activités, il désigne l’un des chariots et explique :

« Prenez celui-ci par exemple. Il est en train de décharger de la pâte à papier. Dans cinq minutes, il va peut-être décharger des rouleaux de papier. Il change d’outil en un clin d’œil et peut s’attaquer à la tâche suivante. Nous gagnons beaucoup de temps bien sûr, parce que tout va très vite. Et le temps, c’est de l’argent.

Pour Anders, la rapidité des changements d’outil est l’atout majeur de OilQuick.
« Il se peut qu’il y ait un camion qui arrive tard dans la soirée et nous pouvons ainsi le décharger rapidement. Le temps où le conducteur de machine ne possédait qu’un seul outil est révolu. Aujourd’hui, les changements s’effectuent rapidement et sans heurts.

Il raconte également que OilQuick a apporté un plus en termes de sécurité.

« Le dispositif minimise le risque d’écrasement, car vous travaillez dans un environnement sûr dans la machine pour remplacer l’outil.
Nous avons également les fuites d’huile qui sont également un point important pour nous », poursuit-il. Le fluide ne doit pas souiller nos produits. Il faut donc pouvoir compter sur un matériel de qualité. Les tâches sont à présent simplifiées pour les conducteurs de machines. En cas de fuite, on change d’outil ou de chariot élévateur, le cas échéant.

Et qu’en pensent les conducteurs ?

« Le personnel est plus en forme. En hiver, il fait froid et il est agréable de ne pas sortir de la machine, il est donc évident qu’il y a un avantage, là aussi. Les gars m’ont raconté que les jeunes femmes qui utilisent souvent ce système sont très satisfaites. »

« OilQuick a révolutionné notre quotidien. Maintenant, les conducteurs de machine peuvent changer d’outil sans même quitter la cabine. Dans le passé, vous deviez vous rendre à l’atelier et faire appel à un mécanicien pour changer d’outil », déclare Anders Jungdalen, superviseur au terminal SCA Logistics à Sundsvall.

Nous sommes dans l’un des entrepôts du terminal et ça fourmille d’activités. Quelques chariots élévateurs déchargent de la pâte à papier depuis un camion qui vient d’arriver. Anders nous dit que les outils utilisés sont presque exclusivement des porte-rouleaux pour pâtes et papiers. Lorsque nous demandons comment OilQuick permet concrètement de rationaliser leurs activités, il désigne l’un des chariots et explique :

« Prenez celui-ci par exemple. Il est en train de décharger de la pâte à papier. Dans cinq minutes, il va peut-être décharger des rouleaux de papier. Il change d’outil en un clin d’œil et peut s’attaquer à la tâche suivante. Nous gagnons beaucoup de temps bien sûr, parce que tout va très vite. Et le temps, c’est de l’argent.

Pour Anders, la rapidité des changements d’outil est l’atout majeur de OilQuick.
« Il se peut qu’il y ait un camion qui arrive tard dans la soirée et nous pouvons ainsi le décharger rapidement. Le temps où le conducteur de machine ne possédait qu’un seul outil est révolu. Aujourd’hui, les changements s’effectuent rapidement et sans heurts.

Il raconte également que OilQuick a apporté un plus en termes de sécurité.

« Le dispositif minimise le risque d’écrasement, car vous travaillez dans un environnement sûr dans la machine pour remplacer l’outil.
Nous avons également les fuites d’huile qui sont également un point important pour nous », poursuit-il. Le fluide ne doit pas s’écouler sur nos produits. Il faut donc disposer d’un matériel de qualité et maîtriser les opérations.  

Et qu’en pensent les conducteurs ?

« Le personnel est plus en forme. En hiver, il fait froid et il est agréable de ne pas sortir de la machine, il est donc évident qu’il y a un avantage, là aussi. Les gars m’ont raconté que les jeunes femmes qui utilisent souvent ce système sont très satisfaites. »